Alfred de Musset dixit...

«… mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit: j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.»

Comentarios

samuel dijo…
aaaaay

mi vidaaaaaa
jajaja

lo leíste en voz alta pour pratiquer?
de otra manera je trouve pas une raison pour ça

je

es de casi de la misma calidad de la luna pipope
G Velázquez dijo…
o sea
¿la misma calidad de la luna pipope?
indignada por el comentario estoy...

sí lo leí en voz alta varias veces, por eso lo puse, ya casi me lo sé de memoria

Entradas populares